Le Journal des entreprises – Bretagne – Pour Jocelyn Denis (Digitaleo) : « Fleur Pellerin très à l’écoute »

Jocelyn Denis, patron rennais de Digitaleo tempère un peu les propos tenus sur notre site par un autre dirigeant de la filière numérique rennaise, Hugues Meili (Niji) à propos de Fleur Pellerin.

En cas de remaniement ministériel, surtout ne pas changer la ministre à l’Economie numérique, Fleur Pellerin !

viaLe Journal des entreprises – Bretagne – Pour Jocelyn Denis (Digitaleo) : « Fleur Pellerin très à l’écoute ».

 

Le Journal des entreprises – Analyses – « Fleur Pellerin ne sait pas qu’il y a des entreprises du numérique en région ! »

Trop parisianiste et étriquée la vision du gouvernement français quand il s’agit de parler du numérique ? C’est ce que commencent à penser certains chefs d’entreprises du secteur, à l’image d’Hugues Meili, cofondateur et patron de Niji. Une société de conseil en numérique implantée à Rennes, Nantes et Paris qui emploie 470 salariés pour un chiffre d’affaires de 40 M€.

« J’aimerais plus qu’on parle des entreprises du numérique au sens large et pas des start-up, des start-up et encore des start-up comme le fait Fleur Pellerin (ministre en charge de l’économie numérique, NDLR) ! », nous confie Hugues Meili, alors que François Hollande vient d’achever une visite dans la Silicon Valley avec un panel de patrons français. Une visite « 100% parisienne, à part peut-être le patron de Sigfox, mi-parisien mi-toulousain (Ludovic Le Moan, NDLR) », fait remarquer le dirigeant.

viaLe Journal des entreprises – Analyses – « Fleur Pellerin ne sait pas qu’il y a des entreprises du numérique en région ! ».

 

Une ancienne d’Havas reprend la communication de Fleur Pellerin – Libération

Si Fleur Pellerin se focalise sur la communication, c’est parce que son bilan est mitigé. Elle a essuyé la fronde des Pigeons, conduit des Assises de l’entrepreneuriat dont seulement quelques mesures ont été appliquées, et prépare une réforme du crowdfunding mal reçue chez les start-upers. Pire, le 10 décembre dernier, elle s’est distinguée par une gaffe lors de l’inauguration du «lab» du centre culturel Google, vantant les mérites de ces entreprises high-tech américaines qui s’installent en France à l’instar… d’IBM ! Alors que la société de logiciels a supprimé plus de 16 000 postes en France depuis les années 90…

UN CONSEILLER À RECASER

Jeune et parfois inexpérimenté, son cabinet ministériel est souvent raillé et régulièrement remanié. Aymeril Hoang, aujourd’hui chargé des écosystèmes numériques et de l’attractivité, a déjà changé de poste deux fois. Et François Perret, son principal conseiller chargé des PME, vient de démissionner.

viaUne ancienne d’Havas reprend la communication de Fleur Pellerin – Libération.

 

REMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare

REMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare

French Tech, je t’aime … Moi non plus ? Après les sourires de façade à San Francisco, la “real politik” revient vite en force. Chacun cherche à avancer ses pions. Or, des fissures commencent déjà à apparaître au sein de la communauté numérique à l’égard de ceux qui pratiquent la langue de bois vis à vis de Fleur Pellerin, “trop vite imposée” par le PS pour assumer des fonctions ministérielles illusoires.

viaREMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare.

 

Antonin Léonard (OuiShare) : « Il faut que Fleur Pellerin devienne ministre de l’Économie ! »

Antonin Léonard (OuiShare) : « Il faut que Fleur Pellerin devienne ministre de l’Économie ! »

Rédigé par Côme Bastin le Jeudi 27 Février 2014 à 17:38 | Lu 545 fois

Alors que le Premier ministre recevait ce matin les acteurs et entrepreneurs de l’économie collaborative, We Demain prend le pouls de cette nouvelle donne économique avec Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté Oui Share.

viaAntonin Léonard (OuiShare) : « Il faut que Fleur Pellerin devienne ministre de l’Économie ! ».

 

Crowdhoster.com : le WordPress du crowdfunding ? / Guide Open Source

CROWDHOSTER.COM : LE WORDPRESS DU CROWDFUNDING ?

18/11/2013

La société Crowdtilt a lancé ces derniers mois une plate-forme de crowdfunding gratuite et prête à l’emploi (c’est-à-dire sans développement nécessaire), qui se présente comme le « WordPress du crowdfunding » afin de mettre l’accent sur sa facilité d’usage.

Crowdhoster est une application open source développée en langage Ruby permettant de créer des campagnes de levées de fonds non associées à une marque.

viaCrowdhoster.com : le WordPress du crowdfunding ? / Guide Open Source.