Le Journal des entreprises – Bretagne – Pour Jocelyn Denis (Digitaleo) : « Fleur Pellerin très à l’écoute »

Jocelyn Denis, patron rennais de Digitaleo tempère un peu les propos tenus sur notre site par un autre dirigeant de la filière numérique rennaise, Hugues Meili (Niji) à propos de Fleur Pellerin.

En cas de remaniement ministériel, surtout ne pas changer la ministre à l’Economie numérique, Fleur Pellerin !

viaLe Journal des entreprises – Bretagne – Pour Jocelyn Denis (Digitaleo) : « Fleur Pellerin très à l’écoute ».

 

Publicités

Le Journal des entreprises – Analyses – « Fleur Pellerin ne sait pas qu’il y a des entreprises du numérique en région ! »

Trop parisianiste et étriquée la vision du gouvernement français quand il s’agit de parler du numérique ? C’est ce que commencent à penser certains chefs d’entreprises du secteur, à l’image d’Hugues Meili, cofondateur et patron de Niji. Une société de conseil en numérique implantée à Rennes, Nantes et Paris qui emploie 470 salariés pour un chiffre d’affaires de 40 M€.

« J’aimerais plus qu’on parle des entreprises du numérique au sens large et pas des start-up, des start-up et encore des start-up comme le fait Fleur Pellerin (ministre en charge de l’économie numérique, NDLR) ! », nous confie Hugues Meili, alors que François Hollande vient d’achever une visite dans la Silicon Valley avec un panel de patrons français. Une visite « 100% parisienne, à part peut-être le patron de Sigfox, mi-parisien mi-toulousain (Ludovic Le Moan, NDLR) », fait remarquer le dirigeant.

viaLe Journal des entreprises – Analyses – « Fleur Pellerin ne sait pas qu’il y a des entreprises du numérique en région ! ».

 

Une ancienne d’Havas reprend la communication de Fleur Pellerin – Libération

Si Fleur Pellerin se focalise sur la communication, c’est parce que son bilan est mitigé. Elle a essuyé la fronde des Pigeons, conduit des Assises de l’entrepreneuriat dont seulement quelques mesures ont été appliquées, et prépare une réforme du crowdfunding mal reçue chez les start-upers. Pire, le 10 décembre dernier, elle s’est distinguée par une gaffe lors de l’inauguration du «lab» du centre culturel Google, vantant les mérites de ces entreprises high-tech américaines qui s’installent en France à l’instar… d’IBM ! Alors que la société de logiciels a supprimé plus de 16 000 postes en France depuis les années 90…

UN CONSEILLER À RECASER

Jeune et parfois inexpérimenté, son cabinet ministériel est souvent raillé et régulièrement remanié. Aymeril Hoang, aujourd’hui chargé des écosystèmes numériques et de l’attractivité, a déjà changé de poste deux fois. Et François Perret, son principal conseiller chargé des PME, vient de démissionner.

viaUne ancienne d’Havas reprend la communication de Fleur Pellerin – Libération.

 

REMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare

REMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare

French Tech, je t’aime … Moi non plus ? Après les sourires de façade à San Francisco, la “real politik” revient vite en force. Chacun cherche à avancer ses pions. Or, des fissures commencent déjà à apparaître au sein de la communauté numérique à l’égard de ceux qui pratiquent la langue de bois vis à vis de Fleur Pellerin, “trop vite imposée” par le PS pour assumer des fonctions ministérielles illusoires.

viaREMANIEMENT MINISTERIEL : les propos maladroits d’Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté OuiShare.